General

“De l’eau de javel” : terrible découverte sur Kate Middleton, elle serait en train de…

Kate Middleton a brisé le silence sur son état de santé, révélant qu’elle luttait contre un cancer et suivait une chimiothérapie préventive.

KATE MIDDLETON EST SORTIE DE SON SILENCE

Mi-janvier, la princesse Kate Middleton, épouse du prince William, subissait une opération abdominale. Mais depuis, le palais de Buckingham s’est montré particulièrement discret sur l’état de santé de la princesse, assurant qu’elle était très bien suivie. C’est hier qu’un message vidéo de la princesse a été diffusé.

KATE MIDDLETON EST ATTEINTE D’UN CANCER

Dans cette vidéo, Kate Middleton explique être atteinte d’un cancer, tout comme l’est également le roi Charles III, sans en préciser le type. Une révélation qui a eu l’effet d’une bombe sur les médias britanniques et internationaux, comme le prouve le live tenu par le Daily Mail dans la soirée d’hier.

UN CANCER RÉVÉLÉ À LA SUITE D’UNE OPÉRATION

Au cours de la vidéo, la princesse de Galles est revenue sur son opération, qui a révélé, à la suite de tests post-opération, qu’elle avait été atteinte d’un cancer. Par mesure de précaution, les médecins de Kate Middleton lui ont préconisé de suivre une chimiothérapie préventive. Mais de quoi s’agit-il précisément ? Quels peuvent être les effets d’un tel traitement ?

LE DAILY MAIL A ESSAYÉ D’EN SAVOIR PLUS
Durant son live, le média Daily Mail a pu compter sur la participation de spécialistes, parmi lesquels le professeur Andrew Beggs, chirurgien colorectal à l’hôpital Queen Elizabeth de Birmingham. Le chirurgien est revenu sur l’annonce de Kate Middleton et sur la chimiothérapie préventive que la princesse suit actuellement.

“NETTOYER UN SOL AVEC DE L’EAU DE JAVEL”

Il a notamment expliqué que ce genre de traitement était “un peu comme nettoyer un sol avec de l’eau de javel lorsque vous avez renversé quelque chose dessus, la chimiothérapie tue toutes les cellules renversées.” Grossièrement, la chimiothérapie préventive permettrait donc de détruire toutes les cellules cancéreuses.

UN TRAITEMENT PLUS OU MOINS LONG

Le chirurgien a également expliqué qu’un traitement de chimiothérapie, connu pour être extrêmement lourd pour l’organisme, pouvait être plus ou moins long. Traditionnellement, un tel traitement serait administré entre quatre et six cycles de chimiothérapie, chaque cycle durant 21 jours et pouvant consister en un ou plusieurs jours de chimiothérapie.

ENTRE 84 ET 126 JOURS DE TRAITEMENT

Le traitement de Kate Middleton pourrait donc durer entre 84 jours (environ 2,7 mois) et 126 jours (environ 4,1 mois). Bien évidemment, tout cela peut varier selon la réaction de l’organisme de la princesse et l’efficacité du traitement sur les cellules cancéreuses.

“LE TEMPS POUR LE CORPS DE S’EN REMETTRE”

Au cours de son intervention auprès du Daily Mail, le chirurgien Andrew Beggs a notamment souligné que le but, pendant une chimiothérapie, consiste à permettre au corps de se remettre du traitement, pendant que celui-ci continue d’endommager les cellules cancéreuses. “Il y en a aussi qui sont quotidiennes, certaines qui sont quatre fois par semaine et d’autres qui sont toutes les deux semaines” a-t-il expliqué à propos des chimiothérapies.

UNE GRANDE FATIGUE, DES VOMISSEMENTS…

Il est néanmoins important de comprendre qu’une chimiothérapie ne fait pas de différence entre les cellules cancéreuses et les cellules saines. C’est lorsque les cellules saines sont endommagées que l’on peut observer des effets secondaires chez le patient. Un traitement par chimiothérapie peut donc provoquer une grande fatigue, des nausées, des vomissements et une perte de cheveux.

KATE MIDDLETON EST-ELLE JEUNE POUR AVOIR UN CANCER ?

Statistiquement, les moins de 50 ans sont beaucoup moins à risques d’avoir un cancer que les plus âgés. En 2023, par exemple, Santé publiqué France estimait que pour 100 000 femmes de 40 ans, il y avait 131 cancers du sein contre 439 pour les femmes de 70 ans.

KATE MIDDLETON NE FAIT PAS EXCEPTION

Il en va de même pour le cancer du côlon et du rectum, avec respectivement 13,9 et 156,4 cancers. Il est donc rare d’être diagnostiqué d’un cancer à 42 ans, comme l’a été Kate Middleton, mais ce n’est pas non plus une exception.

UNE ÉPIDÉMIE DE CANCERS CHEZ LES MOINS DE 50 ANS ?

Andrew Beggs a notamment expliqué qu’au sein de sa clinique, ses équipes et lui observaient “de plus en plus de personnes ayant la quarantaine atteintes d’un cancer”. De son côté, Shivan Sivakumar, expert en oncologie à l’Université de Birmingham, tient un discours un peu plus inquiétant et évoque une épidémie de cancers chez les personnes de moins de 50 ans. “On n’en connaît pas la cause, mais nous voyons davantage de patients atteints de cancers abdominaux” a-t-il expliqué.

Opérée en janvier, les rumeurs les plus folles entouraient l’état de santé de la princesse Kate Middleton. C’est hier qu’elle a annoncé être atteinte d’un cancer et suivre une chimiothérapie préventive. Mais de quoi s’agit-il précisément ?

KATE MIDDLETON DOIT SUIVRE UNE CHIMIOTHÉRAPIE PRÉVENTIVE

Mi-janvier, la princesse Kate Middleton, épouse du prince William, subissait une opération abdominale. Mais depuis, le palais de Buckingham s’est montré particulièrement discret sur l’état de santé de la princesse, assurant qu’elle était très bien suivie. C’est hier qu’un message vidéo de la princesse a été diffusé. Dans cette vidéo, Kate Middleton explique être atteinte d’un cancer, tout comme l’est également le roi Charles III, sans en préciser le type. Une révélation qui a eu l’effet d’une bombe sur les médias britanniques et internationaux, comme le prouve le live tenu par le Daily Mail dans la soirée d’hier.

Au cours de la vidéo, la princesse de Galles est revenue sur son opération, qui a révélé, à la suite de tests post-opération, qu’elle avait été atteinte d’un cancer. Par mesure de précaution, les médecins de Kate Middleton lui ont préconisé de suivre une chimiothérapie préventive. Mais de quoi s’agit-il précisément ? Quels peuvent être les effets d’un tel traitement ?

« NETTOYER UN SOL AVEC DE L’EAU DE JAVEL »

Durant son live, le média Daily Mail a pu compter sur la participation de spécialistes, parmi lesquels le professeur Andrew Beggs, chirurgien colorectal à l’hôpital Queen Elizabeth de Birmingham. Le chirurgien est revenu sur l’annonce de Kate Middleton et sur la chimiothérapie préventive que la princesse suit actuellement. Il a notamment expliqué que ce genre de traitement était « un peu comme nettoyer un sol avec de l’eau de javel lorsque vous avez renversé quelque chose dessus, la chimiothérapie tue toutes les cellules renversées. » Grossièrement, la chimiothérapie préventive permettrait donc de détruire toutes les cellules cancéreuses.

Le chirurgien a également expliqué qu’un traitement de chimiothérapie, connu pour être extrêmement lourd pour l’organisme, pouvait être plus ou moins long. Traditionnellement, un tel traitement serait administré entre quatre et six cycles de chimiothérapie, chaque cycle durant 21 jours et pouvant consister en un ou plusieurs jours de chimiothérapie. Le traitement de Kate Middleton pourrait donc durer entre 84 jours (environ 2,7 mois) et 126 jours (environ 4,1 mois). Bien évidemment, tout cela peut varier selon la réaction de l’organisme de la princesse et l’efficacité du traitement sur les cellules cancéreuses.

« LE TEMPS POUR LE CORPS DE S’EN REMETTRE »

Au cours de son intervention auprès du Daily Mail, le chirurgien Andrew Beggs a notamment souligné que le but, pendant une chimiothérapie, consiste à permettre au corps de se remettre du traitement, pendant que celui-ci continue d’endommager les cellules cancéreuses. « Il y en a aussi qui sont quotidiennes, certaines qui sont quatre fois par semaine et d’autres qui sont toutes les deux semaines » a-t-il expliqué à propos des chimiothérapies.

Il est néanmoins important de comprendre qu’une chimiothérapie ne fait pas de différence entre les cellules cancéreuses et les cellules saines. C’est lorsque les cellules saines sont endommagées que l’on peut observer des effets secondaires chez le patient. Un traitement par chimiothérapie peut donc provoquer une grande fatigue, des nausées, des vomissements et une perte de cheveux.

KATE MIDDLETON EST-ELLE JEUNE POUR AVOIR UN CANCER ?

Statistiquement, les moins de 50 ans sont beaucoup moins à risques d’avoir un cancer que les plus âgés. En 2023, par exemple, Santé publiqué France estimait que pour 100 000 femmes de 40 ans, il y avait 131 cancers du sein contre 439 pour les femmes de 70 ans. Il en va de même pour le cancer du côlon et du rectum, avec respectivement 13,9 et 156,4 cancers. Il est donc rare d’être diagnostiqué d’un cancer à 42 ans, comme l’a été Kate Middleton, mais ce n’est pas non plus une exception.

Andrew Beggs a notamment expliqué qu’au sein de sa clinique, ses équipes et lui observaient « de plus en plus de personnes ayant la quarantaine atteintes d’un cancer ». De son côté, Shivan Sivakumar, expert en oncologie à l’Université de Birmingham, tient un discours un peu plus inquiétant et évoque une épidémie de cancers chez les personnes de moins de 50 ans. « On n’en connaît pas la cause, mais nous voyons davantage de patients atteints de cancers abdominaux » a-t-il expliqué.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button